Notre histoire, 1984

Bertrand Blier

C’est l’histoire d’un garagiste qui aime la bière et d’une femme à qui on n’offre pas de fleurs. Blier s’oriente de plus en plus vers le théâtre. Le réel ne l’intéresse plus, depuis le séminal « Buffet froid ». Son cinéma tourne alors à l’entropie et ses personnages se perdent dans un ressassement nauséeux. Le corps des femmes vaut-il les peines qu’elles inspirent ?

Le problème de Blier est que ses obsessions sont bien banales et qu’elles ne pourraient prétendre nourrir plus d’un film. Sa force est de contempler le vide noir laissé lorsque les ultimes ruminations se sont tues. Le cinéaste filme la minute durant laquelle l’alcool a tout emporté, le désespoir de la solitude comme la haine des amours mortes.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 16 janvier 2012.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s