Sauve qui peut (la vie), 1979

Jean-Luc Godard

 

A Tu les aime mes jambes ?, succède T’as déjà léché le cul d’un mec? Non, pourquoi? Je sais pas, faudra sûrement le faire!

Crue et sale, l’antithèse de l’esthètique pop 60’s. Godard devient méchant. En obligeant ses stars à s’insulter en baisant, il affirme une incroyable haine de son époque, annonçant les essais de Houellebecq.

Cette haine lui permet encore de grandes fulgurances formelles.

 

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 22 août 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s