La planète sauvage, 1973

La planète sauvage
René Laloux

La musique envoûtante d’Alain Goraguer nous retient longtemps sur cette planète unique dans le cinéma français. Cette bande originale est l’un des plus beaux albums de ma discothèque. Elle propose une dimension parallèle aux images pleines d’enfance et de peur de Roland Topor. Ces photogrammes nous reviennent parfois comme un songe que l’on ne serait plus certain d’avoir rêvé.

René Laloux nous a quitté. On ne peut que regretter un cinéaste capable de mêler de telles saveurs dans un film si beau et si inquiet.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 22 juin 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s