La traversée de Paris, 1956

Claude Autant-Lara

Sur Autant-Lara, beaucoup fut dit, souvent pour le pire, et pas uniquement sur le plan du cinéma. Dans son art, l’homme eut fort à faire, face au cinéma français de l’époque (pas toujours mirifique, il est vrai) et surtout face aux fils indignes qui apparaissaient par vagues. Ce fut écrit, le réalisateur Autant-Lara est devenu synonyme de ce cinéma français formolé qui entoure la seconde guerre mondiale.

Celui-ci tenta-t-il de répliquer? On l’ignore, mais en traversant Paris, l’homme revient sur la guerre dans ce qu’elle avait de plus médiocre (les petits arrangements des français) et s’entoure de partenaires également pointés par Truffaut (Jean Aurenche et Pierre Bost pour les dialogues à l’ancienne, Gabin déjà en devenir patriarche). En outre, s’invente ici le duo/miroir du français moyen : le sadique DeFunès et le masochiste Bourvil.

Je ne sais pas ce que les jeunes turcs en ont pensé, mais, aujourd’hui encore, «La traversée de Paris» reste un film inacceptable, un geste de fureur, un crachat d’anar de droite.

Certes, c’est aussi très drôle, autant que c’est glauque lorsque le beauf fortuné Grandgil lâche ses salauds de pauvres aux gueules torves des perdants de la guerre.

Je me souviens également d’un film profondément triste qui se fait brutal en rappelant que traverser Paris se payait parfois de sa vie en ces temps là. Par delà ses mots d’auteur et ses tribunes d’acteurs, c’est l’histoire d’une amitié manquée, d’une rencontre de classes qui ne se fera pas. Malgré la truculence et l’héroïsme, l’un restera le porteur de l’autre lors de retrouvailles avortés sur un quai de gare de sinistre mémoire.

Tout juste, ces deux-là ont-ils partagé l’aventure d’un cochon découpé en jambon et caché dans une valise.

Autant-Lara s’est peut-être souvenu de Flaubert, pour qui le bonheur est un idéal de pourceau

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 15 juin 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s