King Kong, 1933

King Kong
Merian C. Cooper & Ernest B. Shoedsack


Franchement, le remake de Peter Jackson en 2005 m’avait séduit. On y trouvait un parfum d’exotisme, de la rage animale, du trouble érotique, l’amour du cinéma.

Manquait sans doute le vertige métaphysique d’un film des temps anciens qui rejouerait une préhistoire mythifiée avec de petites marionnettes, des maquettes, de l’ombre, de la lumière et une immense foi dans son art.

Tout ça, c’est le film de Cooper et Shoedsack!

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 12 avril 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s