Sorcerer, le convoi de la peur, 1977

Sorcerer
William Friedkin

Fort d’une reconnaissance critique et commerciale énorme grâce au triomphe de « L’exorciste », Friedkin accomplit tout ce que l’on peut attendre d’un jeune loup en ces mythiques années 70.
Projet pharaonique, tournage en jungle hostile, dépenses somptuaires, arrogance constante… et flop monumental, qui le grille aussi rapidement qu’il y était arrivé, sur les A-list hollywoodiennes.

L’histoire ne manque pas de panache mais c’est Coppola qui récoltera les lauriers avec ce genre d’attitude, 2 ans plus tard.
Pourtant , l’apocalypse avait bien eu lieu en 77. Remake biaisé du « Salaire de la peur » de Clouzot, « Sorcerer » est le grand trip que l’on ne reverra jamais.
Une expérience nerveuse éprouvante que nul producteur responsable ne permettra plus.

Peu importe d’ailleurs, nous avons vécu « Sorcerer » !

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 20 janvier 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s