Un homme, un vrai, 2003

Un homme, un vrai
Jean-Marie et Arnaud Larrieu

Dans la chanson générique signée par Katerine, ce titre est suivi de son contrepoint : je suis une femme, une vraie femme.
Il semble qu’un vrai homme ne se mesure que face à une vraie femme. Libre à eux d’explorer leurs limites, leurs parts masculines et féminines, finalement ils ne seront que cet homme là qui aime cette femme là.
Elle et Lui dans nos consciences parce que Elle c’est Hélène Fillière et que Lui c’est Mathieu Amalric qui jouent gracieusement de leur image et s’en imaginent d’autres grâce à l’inventivité réjouissante d’un duo de cinéastes ludiques.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 18 décembre 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s