Le miroir, 1974

Zerkalo
Andreï Tarkovski

Avant décrire quelques lignes sur ce film, je me suis dit qu’il faudrait peut-être le revoir. Pas pour en réévaluer la qualité, je ne doute pas qu’il soit sublime.

Il m’a seulement paru nécessaire de réactiver la mémoire de mes émotions. Car du « Miroir », je ne me souviens de rien.
Je l’ai pourtant vu 2 fois (en salle puis en vidéo). Ne me reste pourtant que l’image d’une femme qui s’éloigne dans la plaine. Après avoir fixé la caméra, elle quitte le plan, le vent anime alors de hautes herbes.

Je vous promets que c’est une très belle scène, de celles qui contiennent tout le cinéma.

Je n’ai finalement pas brisé la malédiction : je peux citer des dialogues de comédies navrantes et me rappelle précisément du découpage de séries Z minables.
Par contre, certains chef d’oeuvres ne me laissent que la sensation de les avoir aimés. Peut-être que je les aime pour cela?

Je reverrai donc « Le miroir » après avoir écrit ces lignes.

Publicités

~ par 50 ans de cinéma sur 10 juillet 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s